Cela faisait déjà quelques années que Juan Atkins, à Detroit, était plongé dans les ouvrages The Third Wave ou Future Shock de l’auteur Alvin Toffler. Il en avait tiré le nom de son premier groupe, Cybotron, et une obsession pour les révolutions technologiques, ce qui s’entendait dès 1981 dans ses productions mêlant expérimentations électroniques et une passion pour le futur. Alors en 1988, lorsque la house de Chicago s’impose sur les dancefloors européens et qu’une compilation anglaise sur le son de Detroit se profile, le débat est âpre parmi la team originelle de la ville.

Mais Juan « The Originator » Atkins ne lâche rien. Eddie Fowlkes, l’un des précurseurs du genre avec Kevin Saunderson et Derrick May, nous racontait la réunion dans le Trax de septembre 2014. "Derrick May a été le motherfucker qui voulait qu’on appelle la première compilation The Best of Detroit House Sound. Juan a été le motherfucker qui a dit : “Non, je fais de la techno, je ne sais pas ce que tu fais, toi.” Et c’est comme ça que l’album a été changé en Techno! The New Dance Sound of Detroit."

1981-1988 : La naissance de la techno a Detroit