Photo en Une : DR

Laurent Garnier, 49 ans, narcoleptique

Laurent Garnier
©Flavien Prioreau

Dormir : Depuis quelque temps, je me force à dormir deux ou trois heures avant d’aller mixer en club ou en festival. Je suis surtout payé pour être DJ, je veux donc être dans ma meilleure forme pour le public. J’arrive ainsi plus sereinement dans le DJ booth. Et comme je n’ai pas envie de boire de l’alcool au réveil, je bois moins.

Sven Väth, 50 ans, semi-retraité

Sven Vath

La médecine ayurvédique : Tous les ans, je pars en vacances en Thaïlande dans un endroit magnifique et calme. C’est un rythme que j’essaie de garder depuis quelques années. Je quitte la froide Europe et je prends du temps pour me reposer. Et j’ai quelques astuces que mon gourou imaginaire m’a enseignées. Je commence ma période “saine” en octobre : ayurveda intensif, changement d’alimentation (végétarien pour quelques mois), sport tous les jours.

Carl Cox, 52 ans, 6 mois de vacances par an

Carl Cox

Faire du taï-chi/yoga : En ce moment, je suis dans ma maison en Australie. C’est l’été ici et tout le monde est dehors. Je fais des barbecues, je vais nager en mer, je vais pêcher. Je pars faire des retraites toutes les deux semaines environ, avec méditation, yoga, nourriture très saine, on se couche tôt, un peu de taï-chi. Génial ! C’est une telle rupture par rapport à ce que je vis et ce que je fais. Jusqu’en mars, je m’arrête toujours avant de reprendre ma nouvelle saison aux États-Unis.

Chris Liebing, 46 ans, obsessionnel compulsif

Chris Liebing

Ne pas s’arrêter : En 2014, j’ai dû faire 170 dates, c’est énorme ! En août, j’ai joué vingt-quatre fois, à Ibiza, il m’arrive de jouer deux fois par jour. Une fois que l’on est habitué à ce rythme, on est bien. Si je fais une pause, je me retrouve vite en manque. Et puis il y a tout un circuit où l’on se retrouve entre DJ's, de Londres à Ibiza en passant par Berlin ou Amsterdam. C’est toujours un plaisir de retrouver ses collègues, de vivre dans cet environnement.

Jeff Mills, 51 ans, un peu chiant

Jeff Mills
©Shauna Regan

Ne pas boire d’alcool fort/fumer : Ce sont des choses assez simples, que les gens connaissent probablement déjà. Si tu restes éveillé pendant la nuit, tu dois dormir, recharger ton cerveau pour ne pas être perturbé. Et se tenir éloigné des choses qui ne sont a priori pas bonnes pour ta santé : tu ne fumes pas, tu ne bois pas d’alcool fort mais du vin.

Rentrer chez soi : Le meilleur remède est simplement de rentrer chez soi. Peu importe où c’est, juste rentrer à la maison. J’ai toujours eu un bel endroit où habiter. Toujours très plaisant, sans colocataire, où il n’y avait jamais de fête. En tant que DJ, j’ai besoin d’avoir un équilibre entre cette folle vie, être entouré de gens, la drogue, etc, et chez moi. Aujourd’hui, lorsque je termine un concert, je pars assez vite. Non pas que je ne veuille pas être sociable, mais pour me reposer, dormir, retrouver mon équilibre. C’est aussi pour ça que je peux faire autant de choses : parce que je ne reste pas très tard en soirée et qu’ensuite, je peux me lever.

Article publié dans le TRAX #181 d'avril (spécial légendes)