Les entités de Detroit ne cessent d'étendre leur emprise, chacune consiste en une entreprise tentaculaire, à part entière. Outre les projets de réédition, les représentations arty et les performances audacieuses, le déploiement d'une telle influence requiert, de temps à autre, l'appui de son propre entourage (familial, et non artistique). A l'instar de Kevin Saunderson, dont l'épouse s'associe fréquemment à nombre de labels et d'artistes analogues — Octave One, Slam (de Soma Records) et Joey Negro, en premier lieu. 

Dernier exemple en date : la présence d'Ann Saunderson sur le "No Judgement" de Fabrice Lig, inscrit au tracklist de l'album Galactic Soul Odyssey, accueilli en 2014 par Planet E. Propriétaire et fondateur de ladite structure, Carl Craig proposait aussitôt à Dantiez et Damarii — les deux représentants de la nouvelle génération des Saunderson — de revisiter le titre du producteur belge (à l'écoute ci-dessus), sur lequel figurait leur mère. 

Le projet aboutit désormais à la naissance de deux créations distinctes, deux interprétations personnelles de "No Judgement". Un symbole, sinon anecdotique (certes), du moins confidentiel, de leur étendue. Par le passé, Ann Saunderson s'unissait d'ores et déjà à ses deux enfants, aperçue sur les titres "Another Day" de Dantiez et "The Anthem" de Damarii. 

saunderson