1/ Tu es trop pressé

Tu viens à peine de terminer la première page de ton manuel d’utilisation Ableton, et tu penses que les trois éléments posés en 4 par 4 sont le truc le plus incroyable que les Internets aient connu. Convaincu par ton propre génie, tu penses qu’il est temps de le crier au monde. Alors que non pas du tout. On a qu’une seule chance de faire une bonne première impression. Et cela n’a jamais été aussi vrai qu’aujourd’hui. Ce que tu mets en ligne reste en ligne. Et tes premières démos, aussi pleines de bonnes intentions qu’elles sont mauvaises, te suivront pour toujours. Prends ton temps, laisse maturer tes créations le temps qu’il faut, trouve ton style et ta couleur sonore avant de tout balancer. Le futur toi t’en sera reconnaissant.

DJ Sadam

2/ Tu n’as pas de stratégie

“Agir en primitif et prévoir en stratège” disait René Char (oui, si je ne me trompe pas, c’est bien la première fois en 18 ans que le poète résistant René Char est cité dans Trax). La question de la stratégie ne doit évidemment pas s’appliquer à l’œuvre en tant que telle mais à la façon de la diffuser. Alors avant d’étaler ta création aux quatre coins de la Toile, fais des recherches. Regarde comment les autres font d’abord, et pose-toi quelques questions simples : qui va s’occuper du compte Twitter ? Est-ce que tu as vraiment besoin d’un site Internet avec vingt sous sections tout de suite ? Quel est le message principal ? Comment l’échelonner dans le temps ? S’en tenir à l’essentiel est parfois la meilleur stratégie.

3/ Tu t’éparpilles 

Tu as une page Facebook, un compte SoundCloud, un MySpace (vraiment ?), un compte Twitter, un profil Instagram, une chaîne YouTube. Tu es même sur Google+ ?! Whao. Beaucoup d’artistes commencent par activer tous ces réseaux, comme si c’était une manière de prouver leur existence. Aucun problème si tu les utilises tous parfaitement, mais on sait très bien que ce n’est pas le cas. Alors fais-toi une idée générale de tes besoins avant de te jeter à corps perdu dans un système complexe que tu ne pourras pas alimenter seul. Concentre-toi sur celui que tu utilises le mieux et fais le bien.

4/ Tu es introuvable

Tu es DJ Bobby 69 ? Ton site doit être djbobby69.com, ta page facebook.com/djbobby69, Twitter, @djbobby69, etc. Il peut être intéressant de se cacher, c’est une stratégie qui paye pour certains artistes qui s’adressent à des diggers chevronnés. Mais en règle générale, il faut se dire que si quelqu’un aime ce que tu fais, autant qu’il puisse y avoir accès le plus facilement possible. Sinon, il passera rapidement à autre chose après une demi-minute de recherche sur Google. Fais bien attention à ce que ton nom soit disponible sur ces plateformes avant d’imprimer 300 tee-shirts à ton nom. Qu’on le veuille ou non (j’entends déjà grincer au loin les dents de quelques anciens comme celles de petits trolls avides d’émotions digitales), un nom d’artiste, au-delà de son identité artistique, doit être envisagé comme une « marque », à partir du moment où l’on traite de son développement à l’intérieur de l’industrie musicale.

5/ Tu ne comprends pas les réseaux sociaux

Le truc est dans le nom : il faut être « social ». Il ne faut pas être un flux constant et ininterrompu d’autopromotion. Personne n’aime ça. La clé est, au contraire, l’engagement. Si des personnes commentent tes posts, il faut y répondre. N’hésite pas à parler des autres DJs et producteurs que tu aimes. Suis d’autres artistes et échange avec eux. Il faut communiquer régulièrement, c’est beaucoup de travail mais ça peut aussi être amusant. Ta créativité est ton plus grand atout.

6/ Tes designs sont hhhorribles

Faire du design demande un peu plus de travail que simplement ajouter des polices DaFont sur des Google Images. À moins que tu sois graphiste, ne fais pas ton logo toi-même. Demande l'avis d'un photographe avant de télécharger une nouvelle photo de profil. Pense aux artistes que tu aimes, cherche de l’inspiration partout. Tu le fais déjà avec ta musique, tu dois être sûr que l’aspect visuel correspond aux émotions que tu essayes de véhiculer avec elle.

Voilà. Big Bisou et surtout, garde la pêche. <3