Crédit photo Laurent le Crabe


Quand on leur demande d'expliciter leur motivations, la réponse est sobre, évidente même : 
"L'idée est venue en se posant la question "Qu'est ce qu'on aime faire dans la vie ?". La réponse fut simple : "Faire kiffer les gens et aider ceux qui sont dans le besoin" ; l'association est alors née."

Le fonctionnement est simple : ils proposent aux teufers de constituer un colis alimentaire à partir de ce qu'ils ont amené sur un stand tenu par leurs charmants bénévoles. A ceux qui amènent leurs propres provisions, ils offrent un goodie surprise.  

"Le système de redistribution est simple : nous voulions seulement du "vrai", pas d'argent qui irait dans une obscure trésorerie d'association. On a donc décidé que toute la chaine de la bonne action serait tangible. C'est de la vraie bouffe qu'on met dans des boites en carton, les gens écrivent des mots d'encouragement et signent dessus. Ensuite nous redistribuons nous-mêmes ces boites dans des lieux stratégiques comme Porte de la Chapelle ou les quais d'Austerlitz, en main propre. Nous louons un petit camion et débarquons avec les dizaines/centaines de boites constituées par vos soins. Généralement, nous sommes très bien accueillis par les SDF et les réfugiés, même si ils étaient un peu méfiants au début."

"Dans les boites il n'y a que des produits non périssables, pratiques et faciles à consommer, comme des canettes, des boîtes de conserve, des barres de céréales, du pâté, des boîtes de thon/sardine, des madeleines, des cacahuètes, des noix de cajou, des barres chocolatées ou encore une gourde, des chaussettes, un bonnet, des gants, des écharpes, des chaufferettes et une lampe torche/dynamo... C'est vous qui décidez quoi apporter en plus de ce que nous achetons à la base."

Le troisième épisode d'une saison (que l'on espère longue) se tiendra le 10 octobre, dans un lieu tenu secret mais qui présage une belle soirée : "hangar, piste d’atterrissage, herbe, avions…". Coté line up platines : Lewis Fautzi, Remco Beekwilder, The Welderz et la team Fée Croquer (Madoff .G, Menace & Baliverne, Hemka, Madlex). "On espère donc vous voir nombreux et munis de sacs de course !"

C'est quoi ton crew ? Fée Croquer


C’est quoi votre blaze ?

Fée Croquer reprend l’expression populaire « Fais Croquer » qui signifie le partage. Nous sommes une belle petite équipe composée d’Alexandre Buton, Valentin Morize, Alice Janin, Mathilda Von Der Meersch, Maxime Molé, Brieuc Hamon, Maxime Brasilier et bien d’autres (bénévoles, amis, proches…) car Fée Croquer, c’est avant tout une grande famille !

Vous êtes d’où ?

Nous sommes de Paris et sa région, et venons de différents milieux — c'est ce qui fait notre force.

C’est quoi votre ligne artistique/programmation ?

Notre ligne artistique est relativement techno mais nous voulons proposer des choses différentes à notre public. Parfois la techno est liée à la house pour avoir une belle progression tout au long de l’événement, d’autre fois c’est techno only ou house only pour satisfaire différents types de population. Mais c’est toujours très qualitatif et festif. Nous essayons aussi de profiter de nos événements pour inviter des artistes inédits en France ou à Paris pour vous offrir de belles découvertes.

C’est quoi votre population ?

Lors de nos events, vous ne trouverez que des gens bien, ouverts d’esprit et qui s’intéressent aux autres. Des connaisseurs de musique mais qui ont aussi le vrai esprit techno. Les zouzes sont gentilles, ouverte et magnifiques ; comme les mecs d’ailleurs. "Viens croquer si t’as faim" ;-)



C’est quoi votre sound system ?

Nous avons fait une très belle rencontre humaine et professionnelle avec Fonktion donc nous les mettons en valeur sur nos événements et ils ramènent avec eux ce fameux soundsystem Loud Professional que nous apprécions tant.

C’est quoi votre lieu de prédilection ?

Pour le 10 octobre, nous avons déniché un lieu totalement inédit et atypique, un aérodrome qui va en faire voyager plus d’un. Grosse teuf dans un hangar et coin chill/fumoir sur le tarmac, au milieu des avions. Sinon, on est toujours à la recherche de nouveaux endroits inexploités, du warehouse à l’open air, nous sommes en quête de lieux avec du charme, de l’espace et une histoire à raconter. De plus, on aime travailler avec les clubs emblématiques de Paris.

C’est quoi le truc le plus WTF qu’il s’est passé dans vos soirées ?

Il s’est passé pas mal de choses WTF lors de nos soirées et on adore ça. Venez et vous verrez de vos propres yeux…

Vous écoutez quoi en vrai ? Y a quoi dans vos téléphones ?

Au sein de l’équipe, on écoute de tout, avec une tendance majeure pour la techno.
Cela va de la house à la hard tech, en passant par la techno UK, l’electro, le hip-hop et même le rap.

C’est quoi votre soirée de rêve (line up compris) ?

Chaque événement que nous organisons est comme un rêve pour nous. L’ambiance festive et chaleureuse est toujours au rendez-vous et on ne peut que remercier les habitués et tous ceux qui viennent essayer Fée Croquer. On est super fiers de pouvoir proposer ça à Paris et d’être suivis en faisant ce qu’on apprécie véritablement. Lorsqu'on voit de parfaits inconnus se rencontrer en constituant des boîtes, en riant ou en dansant ensemble, sur de la bonne musique, c’est l’essence même de ce que l’on veut transmettre. Si on peut faire oublier les soucis de la semaine et donner du vrai plaisir au gens, notre souhait est réalisé. C'est encore plus fort lors des distributions de colis aux sans abris.

Des line-up de rêve, on pourrait vous en sortir tout un tas, dans différents styles. Techno allemande : Speedy J, Under Black Helmet, Morbeck, Anthony Parasol, Inigo Kennedy ; techno indus : Perc, Blawan, Rebekah, Myler, Ontal, Paul Birken, Keepsakes, 138, Plukkk, Ansome ; techno cool : Kink, Makam, Head High, De Sluwe Vos ; Detroit techno : Jeff Mills, Los Hermanos, DJ Stingray, Underground Resistance; house : Kerry Chandler, Point G, Marion Poncet, Bicep; micro : Raresh, Barac, Gescu, Cabanne, Praslea…

Vous pouvez compter sur nous pour faire un festival regroupant tous ces artistes et ces styles. Mais ce qui compte vraiment pour nous c’est de faire des événements de qualité ou les gens se sentent bien et ont envie de partager, de se lâcher et simplement de s’amuser.


Vous nous lâchez quelques exclus pour la suite ?

On est sur le coup pour un hangar de 2000m2 à dix minutes à pied de Gare de Lyon qui va envoyer du lourd !  Sinon on a plusieurs dates au Glazart, dont la prochaine réunit Developer et Anetha. On travaille aussi sur le showcase d’un gros label allemand qui devrait en étonner plus d’un à Paris. On planche sur notre premier anniversaire qui s’annonce magique avec de gros artistes internationaux.

On monte un nouveau projet pour proposer à des handicapés mentaux et moteurs de découvrir le monde de la house et de la techno à travers des activités, des initiations au street art, des ateliers Djing, avec un artiste reconnu en set. Cela se fera dans des centres spécialisés. Enfin, on espère voir un projet qui nous tient à cœur se concrétiser, avec une légende de la scène techno.