Alors qu’il encaisse aujourd’hui ses premiers abonnements payants, le géant de Cupertino a beaucoup à perdre. Pour convaincre ses clients, Apple commençait par offrir le 30 juin dernier trois mois de gratuité totale pour son service de streaming illimité. La grande question est aujourd'hui de savoir quel taux de conversion vers des abonnements payants la firme californienne réussira à réaliser.

Apple reste le roi du téléchargement légal grâce à son service iTunes, mais avec l'explosion du streaming, la part du download sur le revenu global de la musique perd du terrain. D'où l'impératif pour la firme de Cupertino de rebondir en lançant un Apple Music.

Avec un abonnement à 9,99€, le service propose désormais le streaming illimité de l'ensemble des titres du catalogue iTunes, ainsi que de sa bibliothèque personnelle, sur tous les appareils Apple du client. Sans compter les contenus exclusifs, des clips à la radio Beats 1. 

Pourtant, le nouveau service a essuyé dès le départ bon nombre de critiques sur la complexité de son interface et la gestion des musiques déjà présentes sur les iOS. De plus, le lancement du service de streaming d'Apple avait été confrontée à la grogne des artistes et labels, échaudés par l'annonce qu’ils ne toucheraient aucun revenu pendant la période d’essai de trois mois. 

En réaction, la toute puissante pop star Taylor Swift avait alors fait savoir qu’elle ne ferait pas apparaître son album 1989 sur la plateforme. Moins de 24h après cette annonce, Apple faisait marche arrière, annonçant que les artistes seraient finalement rémunérés dès le lancement.

Apple ne s’est pour l’instant pas officiellement exprimé sur ces critiques. On peut quand même noter que le Vice Président Monde d’iTunes, Oliver Schusser, dans une interview donnée au site anglais The Guardian, a admis qu’Apple avait des améliorations à faire sur son service.

Il faut tout de même noter que pendant cette période de 3 mois, les commentaires sur Apple Music ont finalement été plus positifs que négatifs, notamment sur Twitter (en septembre, on a pu noter 310 000 Tweets sur le sujet dont 28% de positifs et 10% de négatifs – Source cnet). Et 64% des personnes ayant utilisé Apple Music se disent prêts à passer à la version payante.

Pour les utilisateurs, et après trois mois d’essai, Apple explique enfin dans une vidéo comment son service fonctionne :

A noter que la Chine, dont le nom ne figurait pas, au préalable, parmi la liste des pays désireux de soutenir le lancement d'Apple Music, devrait accueillir, aujourd'hui même, ladite plateforme de streaming. 

Pour ce qui me concerne, après deux mois d'utilisation d'Apple Music et sans être un fan hardcore d’Apple, je dois reconnaître que je suis conquis par son utilisation. Le catalogue en musique électronique est impressionnant et j’ai redécouvert des classiques dans un nombre incalculable de genres musicaux. 

Je n’ai jamais passé le pas du payant avec Spotify alors que je suis sur le point de le faire avec Apple. Cela n’engage que moi, mais je crois que Spotify et Deezer ont du souci à se faire.