Ce n'est pas nouveau, la ville est une habituée des musiques électroniques. Elle aura vu défiler son été sous les kicks écrasant du Sonar et son désormais mythique IR BCN, mais aussi de la version catalane du DGTL. Autant de poids lourds aux line-up qui alignent en ordre de bataille des noms incontournables face à des festivaliers toujours plus nombreux.

Tout pour faire de Barcelone l'un des terrains de jeux favoris des DJs de tous les horizons. Pourtant, dans ce paysage, le MIRA fait figure d'ovni et démontre que la ville, réputée pour son junk tourisme (dont Slate relatait il y a peu le parcours parfait), peut encore nous surprendre.

Comme le prouve le report de l'édition 2014 , le MIRA se définit avant tout comme un festival d'art visuel. Pourtant aux côtés de nombreux workshops et installations étalés tout au long de la première semaine de novembre, c'est bien un line-up musical aussi qualitatif qu'exigeant qui nous est proposé.

MIRA

On attend particulièrement les AV shows (live audiovisuel) qui auront lieu les 6 et 7 novembre, à la  Fabra i Coats et au Razzmatazz. En particulier les performances de Nosaj Thing ainsi que celle de Prefuse 73 qui présentera d'ailleurs son dernier LP à prévoir sur LEX en octobre. Sans oublier Ben Frost et son live en collaboration avec l'artiste MFO, pour un show hors norme dans lequel la lumière devient une part intégrante de la performance.