Le projet Techno for Humanity, à l'initiative de l'artiste suédoise Ida Engberg et du collectif IKON, consiste en l'organisation d'une soirée mémorable, le 17 septembre prochain à Anvers, dont les fonds récoltés seront aussitôt reversés à divers organismes et associations (Médecins sans frontières, Migrant Offshore Aid Station, International Rescue Committee et UN Refugee Agency) en charge de l'assistance aux migrants.

Nombre d'artistes se sont proposés pour soutenir le mouvement initié par Ida Engberg, parmi lesquels Adam Beyer, Marc Houle, Matthias Tanzmann, Davide Squillace, Heidi, Guti, Christian Smith, Marco Faraone et Raw District — réunis dans trois salles différentes. Une initiative louable dans la sphère électronique, qui ne brille pas par ses prises de position dans les domaines politique, économique ou social. Et si vous n'êtes pas à Anvers ce soir-là, les différents sets seront diffusés sur Be-at-TV.

11949505_1707559246140202_4016696418400431959_n