Cela devait forcément arriver, puisqu'il y a du bif' : Dubaï s'intéresse aux musiques électroniques, comme toute autre activité lucrative, et souhaite dès lors développer sa vie nocturne, déjà bien fournie. La musique électronique constitue un nouveau moyen de briller sur la carte mondiale, à l'instar des monuments, des buildings, des hôtels et des boutiques de luxe de la cité des Émirats arabes unis.

Premier exemple en date, celui d'une conférence, semblable à la WMC de Miami, organisée à l'hôtel JW Marriott Marquis Dubaï (rien que ça) le 18 et 19 février prochain. Celle-ci devrait réunir des personnalités importantes de l'industrie du disque : industriels et représentants d'entreprises, artistes et pionniers des nouvelles technologies.

Le directeur de la compagnie Blue Leaf, chargée du conseil dans le domaine musicale, à l'origine de la décision, précisait qu'il s'agissait là d'une suite logique, compte tenu de l'évolution des activités de Dubaï : "Avec la foule de DJs reconnus qui viennent souvent jouer dans les clubs et les salles importantes de la ville, il n'est pas étonnant que Dubaï marque de son empreinte le milieu de la dance music. En tant que destination privilégiée pour le business et le divertissement, Dubaï constitue le lieu parfait pour accueillir le premier événement de musique électronique de la région."

Au même titre que la Winter Music Conference, la conférence se tient en parallèle d'un festival, étendu lui aussi sur deux journées complètes. La programmation devrait nous être dévoilée d'ici peu. On croise les doigts pour y voir des artistes de qualité...