EN LIVE POUR LES 18 ANS DE TRAX @ YOYO - 12/09/15

Underground Resistance, un nom légendaire pour tout amateur de techno dans le monde entier, et un collectif à géométrie variable depuis sa naissance à Detroit, il y a 26 ans, des mains de Jeff "The Wizard" Mills et Mike "Mad Mike" Banks.

On est un exemple de réussite à leurs yeux, bien plus valorisant que les dealers qui squattent leurs rues.

Depuis 1989, l'entité techno est inscrite dans les murs de la Motor City aussi fortement que la galère sociale qu'elle combat. C'est Mad Mike qui le dit, dans cette interview parue en 2008 dans Trax. "Detroit n’a pas su se renouveler après le déclin de son industrie automobile. En même temps, s’il n’y avait pas eu cette crise, je ne pense pas que la techno aurait existé. Cette musique est devenue un nouveau moyen de s’en sortir, tu pouvais vendre des disques et gagner de l’argent."

Inséparable de sa tenue paramilitaire, Mike Banks a dressé contre l'axe chômage-drogue-prison le front de la musique, et du baseball (Mike Banks est coach de plusieurs équipes locales). Et lorsqu'il accepte des dates de concert, ce n'est pas simplement pour le plaisir, mais aussi pour avoir à raconter aux gamins qu'un autre chemin est possible, que le déterminisme social n'est pas une facilité. Comme il le dit lui même : "On est un exemple de réussite à leurs yeux, bien plus valorisant que les dealers qui squattent leurs rues."

La Resistance continue

Et ça marche. Parmi les jeunes gars venus tout à tour grossir les rangs de UR depuis le début, on compte Jeff Mills donc, mais aussi DJ Rolando, Robert Hood, Gerald Donald (Drexciya, Dopplereffekt), James Stinson (Drexciya), et toujours Santiago Salazar, James Pennington (Suburban Knight), Cornelius Harris (Galaxy 2 Galaxy), Mike "Agent-X" Clark ou encore Mark Flash. Mark Flash est une des "jeunes" recrues de UR. Son père vient de São Paulo au Brésil, et le premier disque de Flash sur UR il y a 4 ans, l'EP Brasilia avec en face A le titre "Sao Paulo", ne pouvait que lui rendre hommage. Rythmes cadencés et chaleur soul, électronique radicale de Detroit pour plages ensoleillées...

On avait vu UR à Paris pour l'ouverture du Weather 2014. Sur la scène du parvis de l'Institut du Monde Arabe, le collectif présentait le projet Timeline avec Jon Dixon (synthés), De'Sean Jones (saxophone), Mike Banks (piano) et Mark Flash (boîtes à rythme). Puis, en décembre, pour la tournée Detroit Trio D3 (Jon Dixon, De'Sean Jones et Mark Flash)...

Avec Depth Charge, présenté par le label maison Submerge et le collectif Underground Resistance,  on oublie donc le sax et les harmonies. Et si personne ne sait ce qu'il se passera sur la scène du Yoyo le 12 septembre, nous ne pouvons être sûrs d'une chose : en duo, avec Mark Flash aux beats et Mad Mike aux claviers, ça risque d'être très techno, forcément soul, et très très dansant.

EN LIVE POUR LES 18 ANS DE TRAX @ YOYO - 12/09/15

Trax 18 ans Yoyo Underground Resistance