La programmation de ces quelques jours début août confirmait cette envie de « sortir des sentiers battus », sans ces cortèges de noms qu'on retrouve à chaque festival pendant l'été, mais plutôt avec des valeurs solides de la techno, du noise, et de la musique industrielle. Relativement peu cher, dépourvu de sponsor, on discerne une certaine éthique chez les organisateurs du Krake. Ce n'est pas une histoire de gros sous, mais plus une vision et une opportunité de partager quelque chose de différent, et la soirée d'ouverture le prouvait bien en étant accessible par une donation de son choix.

Krake

L'espace artistique de l'Urban Spree allait cette année se retrouver de nouveau au centre du festival en accueillant différents évènements et les œuvres de nombreux artistes, dont l'excellente installation MR-808 Interactive de Moritz Simon Geist qui reproduit avec des robots les possibilités de la boîte à rythmes TR-808, ainsi qu'un regroupement de labels pour une vente de disques.

L'installation MR-808

Le mercredi soir voyait le festival investir la Berghain Kantine, pour une soirée de performances suivies par des sets de DJs affiliés au label Killekill. Plus classique, le vendredi se déroulait un peu comme une nuit normale au Suicide Circus, avec un line up ambitieux où l'on retrouvait le duo expérimental Sendai, et Mondkopf.

Ces évènements se révélaient pour la plupart intéressants, parfois pas besoin de démesure, de la bonne musique suffit, et on retient en particulier une prestation excellente et très chaude issue de la collaboration entre Cassegrain et Tin Man, ainsi que les visuels du collectif the29nov films qui alternaient entre l'anecdotique et le beau.

_A2A8454-Bearbeitet

Mais c'est surtout le samedi soir, la soirée intitulée « The Kraken », qui restera dans nos mémoires. Pour l'occasion, les zones de l'Urban Spree et du club Suicide Circus étaient rattachées pour créer au cœur de Berlin, devant la zone du RAW de Warschauer Strasse, une très grande zone festivalière aux nombreux méandres. Nous nous sommes d'ailleurs perdus un bon moment dans une sorte de cave éclairée d'une lueur rouge, où se déroulait une pure rave avec une trentaine de personnes déchaînées.

Hypnobeat (James Dean Brown et Helena Hauff) a été musicalement un des meilleurs moments du festival, tout comme le live très sombre et industriel d'Eomac. Humain, indéniablement différent, le tentaculaire Krake est une expérience qui s'améliore d'année en année.

Eomac / (c) Joi Bix

Vera Mona / (c) Joi Bix

La playlist de la team du Krake Festival

  • Cassegrain & Tin Man - Sear

Quand nos artistes préférés font équipe : on adore. Appuyez sur play et vous comprendrez pourquoi. We love it when our favourite artists team up. Press play and you'll understand why.

  • EDMX - Cerberus

Une tuerie intemporelle, à tout niveau. Une bombe sur l'un de nos labels préférés, Power Vacuum. This tune is killer on every level and never gets old. Proper floor-filler and on one of our favourite labels out there, Power Vacuum.

  • Eomac - Spectre

Eomac est un artiste qui dépasse souvent les normes établies et qui évolue sans cesse. Comme le Krake Festival

Eomac is an artist who often steps out of the norms and just keeps evolving. Just like Krake Festival.

  • Huron - Vector Change

Un track mélancolique, glitchy et IDM qui démontre les talents de production de Huron. Allez le voir en live !

A melancholic, glitchy IDM track, which showcases Huron's production skills. Catch him live !

  • Untold - Motion The Dance

Un de nos tracks préférés, de sûr, par l'un des meilleurs producteurs du moment. Une production folle, marche à chaque fois.

Easily an all time favorite, by one of the best producers out there. A crazy production, does the trick every time.

  • Ekman - Quantitative Matter And Motion

Ekman émousse le bassin musical ces derniers temps. Ce morceau est un bel exemple de son attitude non conformiste.

Ekman's been stirring the musical waters lately. This tune is a great example of his nonconformist attitude.

  • Dat Politics - Corpsicle

Comme vous le savez probablement, le Krake ce n'est pas uniquement de la techno. Voilà un peu d'electro-synth-pop de cet excellent duo français.

As you probably already know, Krake's not only about techno. Here's some electro-synth-pop from this awesome French duo.

  • Kamikaze Space Programme - Bipolar

Une pépite matinale !

An early morning smasher!

  • Cristian Vogel - New Values

Notre vidéo favorite de Kevin/the29nov Films. Parfaitement mixée avec la sombre électronique de Cristan Vogel.

This has got to be our favourite video by Kevin/the29nov Films. Perfectly blended with Cristan Vogel's dark electronics.

  • Paula Temple - Monstro

Paula Temple nous a lâché un set de tueur l'année dernière. Ce track est un vrai flashback.

Paula Temple delivered a killer set for us last year. This track definitely brings back flashbacks.