Comme l'explique le compositeur du thème du film Human Traffic, "chaque chapitre donnera des détails précis quant aux sons utilisés, à la façon dont ils auraient été assemblés, et de temps en temps, une idée du résultat final. Il serait possible de l'enregistrer pour de vrai, avec assez de temps et de ressources. Mais je ne le ferai jamais. Cet album sera toujours réduit à une description écrite de son propre contenu."

Le projet fait office de manifeste, de témoin des changements majeurs qu'ont connu les méthodes de production ces 100 dernières années. Habitué des coups de gueule contre la société capitaliste, Matthew Herbert souhaiterait que son nouvel "album" incite à la réflexion sur la façon de consommer la musique, d'appréhender le son et de prêter attention au monde autour de soi. Libre à vous de soutenir l'idée audacieuse, via une campagne de crowdfunding.

CROWDFUNDING

L'artiste expérimental publiait The Shakes en juin dernier, un nouvel album (un vrai, cette fois-ci), via son propre label Accidental Records, et Caroline International. Le premier album de dance music en neuf ans. Espérons que le prochain ne tarde pas autant !

Et parce qu'on ne résiste pas...