Les populations des continents européen et africain s'unissent au nom de la science, de l'étude et de l'observation des astres, dont le rayonnement, particulièrement intense, détermine la finalité, les origines du projet de ces Nuits étoilées

Initié en 1991, l’événement se répète inlassablement, mais diffère selon sa constitution, selon la naissance de certains phénomènes astronomiques et de nouvelles préoccupations environnementales. Ainsi s’établit cette nouvelle édition, au travers d’un programme dense, protéiforme, étendu (entre autres) aux six sommets de l’hexagone. Outre ses aspects didactique et méditatif, la Nuit des étoiles invite, en premier lieu, à la contemplation du firmament, de phénomènes célestes et des multiples éléments qui le composent.

Trax s’est attelé à la composition d’une playlist de rigueur, mêlant les textures de l’ambient et de l’electronica, couvertes, par moments, de pulsations électroniques (Lee Gamble), le catalogue de Warp (Aphex Twin, Boards of Canada, Bibio, Autechre) à la musique minimaliste (La Monte Young, Steve Reich, Terry Riley), au krautrock et à ses dérivés (Kraftwerk, Tangerine Dream) ; une sélection adaptée (non exhaustive), à privilégier à l’abri de lumières artificielles, au cœur de la nuit.

Aphex TwinRhubarb

Stars of the LidEven If You’re Never Awake (Deuxième)

Rhys Chatham - A Crimson Grail

Seefeel - Imperial

Brian EnoDeep Blue Day

Tangerine DreamMoments of a Visionary

Terry RileyA Rainbow In Curved Air

Steve ReichMusic for 18 Musicians

Flying Saucer Attack Popol Vuh 1

AutechreAltibzz

The Orb Back Side of the Moon

Lee Gamble - Girl Drop

Boards of Canada – Tears From The Compound Eye

Labradford - Prazision

KraftwerkAnanas Symphonie

Haruomi Hosono - To The Air

Tim Hecker – Haunt Me, Haunt Me Do It Again

Edgar Froese Aqua

Oneohtrix Point NeverBehind The Bank

Dirty Beaches - In Dreams

La Monte Young Pre-Tortoise Dream Music

Akira Yamaoka - The Day of Night

Bibio - Mirroring All

Broadcast - Minus One

Sigur Ros - Svegn-g-Englar