Au rez-de-chaussée d'un squat moite et miteux, l'Onyx à Bagnolet. Une atmosphère brumeuse de hard tech et de techno noisy, accessible après avoir passé un lourd rideau de fer et dans laquelle étaient à peine visibles les techno kids dansant aux côtés des gars du quartier. Les seules lueurs de la pièce se trouvant du côté des multiples postes de télévision, entassés, et dont les écrans apocalyptiques hésitaient alors entre grésillement ou "disjonctage".

Devenu leur marque de fabrique, ce concept conférait aux lieux qu'ils investissaient un je-ne-sais-quoi d'électrisant. Depuis, Container a continué sa route en s'échouant au Trabendo, au Batofar ou plus récemment sur LaPlage du Glazart mais cette fois-ci, sans télés, mais avec ses DJs derrière des grilles pour une ambiance rappelant fortement celle des sous-sols du Tresor.

Mais si Container a quitté ses quais de banlieue pour entrer dans les murs de ces clubs parisiens, ils n'ont pas pour autant perdu leur authenticité et leur générosité. Pour ceux qui n'ont pas connu leurs décharges, ils se présentent aujourd'hui comme des grands. Et dans leurs rangs figurent les petits derniers d'une scène techno à surveiller de près.

C'est quoi ton crew ? Container

Container

C'est quoi votre crew ?

Nous sommes le Collectif Container, né fin 2013 d’un regroupement d’amis partageant les mêmes goûts pour la culture électronique. Container, à la base, c’est une page créée par BLNDR (Hypnus Records) et Varsovie afin de partager leurs créations musicales et visuelles. Dans cet esprit de partage, l’idée d’organiser des soirées est venue naturellement.

Pour mener ce projet, ils ont font appel à leur entourage, et notamment à Sacha Inisan pour son expérience dans l'événementiel, et à Charles (Panzer), ayant les mêmes affinités pour la musique électronique. Ils ont été rejoints dès les premières soirées par ILLNURSE et DIMS, qui sont devenus résidents.

C’est quoi votre blaze ?

On a choisi de s’appeler Container pour les zones industrielles portuaires, le métal et la pluie.

ContainerVous êtes d’où ?

On est de la banlieue est parisienne, disséminé autour du bois de Vincennes, notre cœur organique.

C’est quoi votre ligne artistique ?

Nos influences sont diverses, chaque artiste apportant sa sensibilité au projet. Tom (BLNDR) puise son inspiration dans la techno deep et mentale, Felix (Varsovie) trouve la sienne dans l’univers des séries B de science fiction (notamment dans le visage d’Angelina Jolie dans le film Hackers, à l’aube de ses 17 ans). Fred (ILLNURSE) flirte avec la techno et le hardcore, un pied à Brest et l’autre à Rotterdam. Mehdi (DIMS), lui, oscille entre techno groovy et sets oldschool à 140bpm.

Container

C’est quoi votre programmation ?

Nos amis et nos coups de cœur musicaux sont assez multiples. Il y a le duo imprévisible Damage (Planet Mu Records), des amis de longue date, la famille même, pour certains du crew ; NTOGN (Hypnus Records / Semantica) le boss du label, sur lequel est signé Tom et, au passage, une très belle rencontre ; SHXCXCHCXSH (Avian / Semantica), un tandem marginal ou les ténèbres venues de Suède ; Paulie Jan (Tripalium / Fin de Siècle), nerveux, brutal et intelligent ; et Parfait (Stéréotype), une très bonne amie et étoile montante de la nuit parisienne.

C’est quoi votre public ?

La structure clandestine de nos premières soirées nous a apporté un public vraiment hétéroclite. Ce que l'on perçoit chez eux, c'est qu'ils ont surtout une oreille avertie et curieuse, et le goût pour une énergie rave.

Container

Et la déco ?

Nous sommes assez sensibles à l’esthétique du cinéma des années 90, du coup nous avons choisi de diffuser, depuis notre première soirée, notre travail vidéo sur des téléviseurs cathodiques. Les images et séquences choisies sont modulées de manière analogique de façon à produire un glitch propre au format VHS. Habituellement, on choisit des tons monochromes pour nos ambiances. Dans son ensemble, avec ce travail scénographique, on veut évoquer un univers sombre, froid et énigmatique.

Container

Vous écoutez quoi en vrai ? Y a quoi dans vos téléphones ?

- Tom :

- Sacha :

- Felix :

- Mehdi:

- Fred :

- Charles :

Une anecdote WTF dans vos soirées ?

Un jour, on a mis Wesley Snipes sur liste, il n'est jamais venu…

Vous nous lâchez quelques exclus pour la suite ?

Non ;)