Les friches ont la cote et nombreux sont ceux à l'avoir compris. Après le projet Belge Urbex, celui de la SNCF un peu trop beau pour être vrai, d'autres rêves devenus réalité comme le réussi Pavillon du Dr Pierre du collectif Soukmachines, la guinguette éphémère Ground Control dans le 18ème parisien, ou encore ceux du collectif DRØM Paris, c'est au site internet Adopteunefriche.com de s'y mettre.

Lancé par Seiko Watanabe, cette initiative urbaine se présente comme un site de rencontre entre friches et projets. Son but ? Recenser ces lieux industriels et urbains, établir une cartographie, puis la mettre à disposition d'aménageurs, promoteurs ou porteurs de projets. D'après le site Enlarge Your Paris, près de 200 à 300 000 friches industrielles ont été recensées par l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie sur le territoire, dont 7 500 ha en zone urbaine. Selon l'Institut d'Aménagement et d'Urbanisme d'Île-de-France, en 2007, presque 140 hectares étaient situés à Paris petite couronne.

Friche

Pour Seiko Watanabe , "tout nouveau projet d’aujourd’hui est une friche de demain. Tant que l’adaptabilité du bâti n’est pas prise en compte dans les cahiers des charges des nouvelles constructions, l’apparition de friches est inéluctable, conclut-elle. Parfois douloureuse, souvent gênante, la friche est pourtant un condensé d’opportunité. L’avenir appartient aux friches, nous le croyons sincèrement. "  

Si créer dans une friche industrielle vous branche, ou que vous avez une friche à dispo (qui sait !), c'est par ici.