L'année dernière, le mythique festival belge de Dour qui, sur cinq jours chaque année, marque invariablement les esprits de ses festivaliers, annonçait la tragique nouvelle du décès d'un jeune français suite à une probable overdose de MDMA (les pilules "superman" étaient alors pointées du doigt). Cette année, pour éviter que de tels évènements se reproduisent, c'est une vaste opération anti-drogue qui a été déployée à l'entrée même du festival : durant cinq heures, toutes les voitures se rendant sur place ont été fouillées par 50 policiers et six maîtres-chiens.

Bonne pioche puisque, d'après RTL Info Belgique, "les contrôles étaient 100% positifs", c'est-à-dire que "toutes les voitures contrôlées contenaient des stupéfiants", titre l'article RTL. La récolte ? Ecstasy, MDMA, cocaïne, cannabis, LSD, speed, champignons hallucinogènes et même héroïne...

Dour

Dans les voitures, les saisies ont été chiffrées d'après l'Avenir.net : - Cannabis : 803 gr - Pilules ecstasy : 115 - Pilules LSD : 20 - MDMA : 47 gr - Cocaïne : 11 gr - Speed : 10 gr - Champignons : 14 gr - Héroïne : 2 gr Dans les bus : - Cannabis : 821,83 gr - Pilules ecstasy : 223 - MDMA : 10,95 gr - Hashish : 17,6 gr - Cocaïne : 2,35 gr.

Des quantités proportionnelles au nombre de véhicules contrôlées (soit 267 selon l'Avenir.net, toujours), et non à la capacité totale du festival qui peut accueillir quelques 200 000 personnes. Le "Douréeee" risque de ne pas avoir la même intonation cette année...