Depuis plus de 20 ans, François Daumail fait tourner sa cam à tous ceux qui veulent bien y plonger une oreille. Et attention aux mélanges puisque c'est de cette manière qu'il s'est imposé dans ce nouveau genre pour l'époque, tout droit sorti des contrées britanniques : l'abstract hip-hop dont il est rapidement devenu le maître incontesté en mêlant ses effluves de jazz, de trip-hop ou d'influences vaudou...

Dès 1993, il fonde le label Street Jazz puis enchaîne ses trois emblématiques albums sur son autre label Inflamable Records Underground Vibes sort en 1995, Substances en 1996 et The Beat Assassinated en 1998.

Les années 2000 sont marquées par un tournant plus jazzy mais électronique, que l'on retrouve dans son projet A fillet Of Soul (2003) qu'il produit avec les deux musiciens Alexandre Tassel et Guillaume Naturel pour finalement revenir vers ses origines hip-hop avec son album de 2004, Liquid Hip Hop. Aujourd'hui sort son surprenant album Miami Vice, soit une bande originale imaginaire de la série US Miami Vice ou Deux Flics à Miami en français.

10 armes secrètes de DJ CAM

  • Tuxedo - Number One

En ce moment je commence tous mes sets uptempo avec ce titre. Il résume bien ce que j'aime dans la musique, une base hip-hop avec un coté funk moderne. J'ai la chance de connaitre depuis longtemps Peanut Butter Wolf, le boss de Stone Trow — il m'envoie toutes les promos en avance.

  • Disco Boogie Classic - Jump To The Edit 

C'est un édit de "Jump" d'Aretha Franklin, grande époque du début 80's et produit par le bassiste Marcus Miller. Je joue beaucoup ce titre à Miami au club Bardot. Les Américains ont une grosse culture funk, pour eux ce titre est un classique. 

  • DJ Cam feat Anggun - Summer In Paris (REFLEX Remix) 

"Summer In Paris" est sorti en 2002, ça été un gros tube dans le monde avec plus d'un million de singles vendus. À l'époque, je n'avais jamais fait remixer ce titre mais j'ai décidé de le faire cette année pour les dix ans. Tous les remixeurs sont français et tous les remixes sont différents. Ce remix a été fait par mes amis de Reflex, j'adore ce qu'ils font. Surveillez les blogs, leur album sort bientôt.

  • Ron Basejam - Someday 

Basé sur un sample de "Someday " de The Gap Band avec Stevie Wonder en featuring, c'est un bon remix/edit très soulful comme je les aime. Le genre de track pour bien commencer un set et permettre aux jolies ladies de pouvoir rejoindre la piste de danse. Titre sexy et sweet. En plus, j'adore ce que fait Ron Basejam, je suis un grand fan. Il a toujours le chic pour prendre le bon track et les cinq bonnes secondes de sample. 

  • BB & G - Imagination (DJ Vas Remix)

Je suis très fan de ce que fait DJ Vas en ce moment , je le suis depuis longtemps, depuis le début de la French Touch. Il est très bon pour les edits et je kiffe parce que c'est toujours très funk. Ce titre est imparable. "Bien joué", il retourne un dancefloor.

  • Sheram Jey - Fly beat  

Grosse bombe dancefloor qui met tout le monde d'accord, aussi bien les house lovers que les hardcore hip-hop lovers. Je joue ce titre dans mes sets uniquement hip-hop. Le sample du titre vient de "Mass Appeal " de Gang Starr. Je suis très fan de ce genre de track, simple et efficace. C'est toujours drôle de voir la tête des danseurs hip-hop quand je joue ce titre.

  • Robosonic & Adana twins - La Fique 

Ce titre est sorti il y a un peu plus d'un an, mais je ne m'en lasse pas. C'est un titre super simple, un loop et un beat mais tellement efficace. Une grosse bombe dancefloor imparable. Il est basé sur un gros sample de Michael Wycoff, déjà samplé dans les 90's par le groupe de R'n'B Zhané.

  • Andy Heart - Merkin 

Petit track pour finir un set bien soulful, soit le titre du dernier verre sur la piste. Super hypnotique et groovy. Le sample est super connu, mais on ne le reconnait pas du tout. Grosse production.

  • Bentley Bass Music - Ubud

Titre extrait de mon side projet Bentley Bass Music, Everglades, un album que j'ai sorti l'année dernière. Gros beat hip-hop avec une lourde basse analogique. Ce titre je le joue uniquement en dernier dans mes sets hip-hop, il est trop fat et trop bizarre. Tu peux rien jouer après ca. Je l'ai joué la semaine dernière à Bruxelles, j'ai cru que les mecs allaient tout casser dans la salle. Il y a un coté très punk ! 

  • Parliament - Flashlight 

Je ne peux pas faire un gig de DJ sans jouer un gros classique funk et c'est souvent un titre de Parliament. J'ai vécu trois ans à Venice Beach à Los Angeles et le funk et le P-Funk (abréviation de Parliament et Funkadelic) est partout. C'est l'équivalent de notre variété à nous ! Ce titre est fun et sexy, parfait pour terminer un set et par la même occasion faire découvrir à la "jeune" génération un gros hymne.