Il y a peu, on vous parlait du reportage Thalassa qui avait suivi l'épopée maritime de Molecule, ce DJ français embarqué 34 jours durant sur un chalutier de 90m de long. L'histoire d'une passion sans poissons, d'une patiente pêche aux sons mais surtout d'une aventure musicale en pleine mer et de laquelle il a tiré son sublime album 60°43' Nord.

Depuis son retour sur la terre ferme, son projet en a hameçonné plus d'un. Après sa release party au Favstune discussion autour des musiques électroniques organisée par SEML et de nombreuses dates à tribord ou à bâbord, Molecule est de passage ce samedi 30 mai au Tunnel à Paris aux côtés de RedshapeRaffaele Attanasio et Viken Arman.

Pour l'heure, il nous livre ses cinq outils essentiels dont la plupart ont été ses compagnons de cabine lors de son voyage en pleine mer (à l'exception du #2).

#1 Prophet 08 - Dave Smith Instruments

Molecule

Il y a 10 ans, on m’a prêté un Prophet V, premier synthétiseur à atterrir dans mon studio. La séparation a été douloureuse mais j’ai retrouvé dans cette réédition tout le charme de l’original : oscillateurs tranchants, filtre aiguisé comme une lame de rasoir. Un synthé 100 % analogique : un son chaud voir brûlant. L’amour ça ne s’explique pas… 

#2 Music Easel - Buchla

Molecule

Un petit synthétiseur semi modulaire inséré dans une valise que je trimballe partout, notamment sur scène pour mes sets live. C’est vraiment mon coup de cœur de ces derniers mois. Je passe des heures à expérimenter cette machine. Un instrument monophonique à fort caractère, très instable. Les notes ne sont pas toujours justes et les réglages pas toujours respectés… Difficile de dompter l’animal ! Mais ne pas tout maîtriser : j’adore.

#3 Reverb Cathedral - Electro Harmonix

Molecule

La reverb est un effet que j’affectionne profondément. Plus qu’un effet, j’utilise la reverb comme un véritable instrument pour jouer sur le timbre, la durée et l’enveloppe d’un son. J’en ai un bon nombre dans mon studio : reverb à ressort, digitale, à impulse… Ce modèle permet de simuler des espaces sonores très variés grâce à une durée de réverbération allant de 0 jusqu’à l’infini.

#4 Space Echo R 301- Roland

Molecule

Tout comme les reverbs, le delay est un outil majeur dans mon processus de création. Le Space Echo est un effet mythique datant de 1973. Très fragile, il est constitué d’une bande magnétique qui passe à travers 4 têtes de lecture que l’on peut déplacer pour créer des retards : l’écho. Effet qui me permet aussi de « détuner » des sons, de les rendre instables.

#5 Guitare Les Paul Studio - Gibson

Molecule

Même si j’utilise peu ma guitare sur mes productions, je me réfère souvent à elle pour rechercher des harmonies, des notes, des suites d’accords. C’est mon instrument de base, un retour aux sources souvent salvateur. Mon approche de la production découle de la pratique de cet instrument : créer des chainages sonores improbables, faire passer un son dans une pédale d’effet puis une autre et encore une autre : expérimenter, provoquer l’erreur... Jouer et tourner des boutons tout en gardant les oreilles grandes ouvertes : un métier comme un autre.