#1 Floorplan a.k.a. Robert Hood - Never Grow Old (Re-Plant)

Pour nous, le dépucelage auditif de "Never Grow Old", c'était au Weather Festival devant la monumentale scène 'automne' en mapping 3D ; track avec lequel Rodhad nous faisait hurler de plaisir autant qu'Aretha Franklin. Sublimissime utilisation du sampling, Robert Hood "re-plant" son propre titre qui récupérait déjà l'énergie de la Reine de la soul pour l'introduire dans une instru' techno mentale à la délicieuse pente ascendante. Définitivement jouissif. Déjà un canon de la techno.


#2 Ten Walls - Walking With Elephants

Très certainement le plus gros hit populaire électronique de cette année, Mario Basanov aka Ten Walls raffle tout, décroche tous les honneurs et squatte les charts depuis 2013 avec ses deux premiers EPs respectivement signés chez Innervisions et Life And Death. "Walking With Elephants" (et sa face B "Nochnoy Dozor ") fut le premier maxi à inaugurer son propre label BOSO en avril dernier (souvenez-vous). Depuis, le track compte quelques 15 millions de lectures sur YouTube et SoundCloud et presque autant de vagues de frissons à chaque écoute.


#3 Barnt - Chappell

Joué tour à tour par Joy Orbison dans son Essential Mix, Jamie xx sur la scène du Pitchfork Paris, Jimmy Edgar lors de son récent passage au Showcase et pas mal d'autres artistes encore, "Chappell" est ce track de Barnt que vous avez surement entendu, pensé d'être de Gesaffelstein, et qui vous a donné des crampes sous un air complètement halluciné. Vous avez ensuite eu du mal à le retrouver sur le Net ou en shop, mais vous voilà rassurés, il est sorti autour de novembre dernier, précédant son premier album Magazine 13 en écoute intégrale ici.


#4 Recondite - Caldera

Listé parmi nos 25 albums de l'année dans notre dernier numéro, Recondite livrait cette année son troisième disque au label de Dixon et Âme, Iffy sur Innervisions (ainsi que pour Trax, ses cinq outils essentiels de production musicale). Un succès largement porté par un petit track paru quelques mois plus tôt sur le label de Scuba, Hotflush, figurant sur beaucoup de podiums (notamment celui des meilleurs tracks 2014 de RA), et qui a su faire head banger tout un tas de clubbeurs avec ses méchants drops de basse et ses percussions cristallines enivrantes, "Caldera".


#5 Randomer - Bring

Si l'on devait en choisir qu'un seul qui pourrait représenter la dark techno en 2014, alors ce serait ce track. "Bring", single issu du maxi du jeune anglais Randomer signé sur le label de Untold, Hemlock, a été LE track de cette année qui a réussi à faire passer la teuf au niveau suivant. Pas foncièrement "violent" mais loin d'être immaculé, ce titre a ce je-ne-sais-quoi qui rend les choses sérieuses, utile à ce moment charnière de la soirée où l'on comprend que l'on vient d'arriver dans le grand bain. Une vraie tuerie.

Mais il y avait aussi :